Mot du Coordonnateur Fonds Enfants

Photo du coordonnateurLe projet Fonds de lutte contre la traite et les autres pires formes de travail des enfants (Fonds Enfants) est le fruit de la coopération entre la République  Fédérale d’Allemagne et le Burkina Faso.

Il est un instrument  qui accompagne les collectivités territoriales dans la   mise en œuvre des activités de lutte contre la traite et l’exploitation des enfants.

Le projet, démarré en avril 2005, est dans sa quatrième phase qui va du 1er juillet 2014 au 30 juin 2017.

Les actions du projet s’inscrivent dans le cadre de la politique nationale et des stratégies en matière de lutte contre la traite et  les autres pires formes de travail des enfants du gouvernement du Burkina Faso.

Le projet intervient en appui aux ministères techniques partenaires pour le renforcement de l’environnement juridique, institutionnel et social propice à la promotion et à la protection des droits des enfants.

Il intervient  aussi dans l’accompagnement des acteurs des collectivités territoriales à une prise de conscience de l’existence du phénomène et à la recherche de solutions locales réalistes et adaptées pour son éradication. A cet effet, le projet met en œuvre des actions orientées sur la prévention et la réinsertion socio-économique des groupes vulnérables exposés à ce phénomène dans sa zone d’intervention, que sont les communes des régions de l’Est, du Sud-ouest ainsi que quelques communes du Centre Est.

D’importantes et salutaires actions dans les domaines des bourses scolaires, des cantines, de la formation professionnelle, des activités génératrices de revenus, des infrastructures et du soutien aux ministères et aux collectivités, ont été menées par le projet en collaboration avec les collectivités territoriales, les services techniques de l’Etat et des partenaires, pour lutter contre ce phénomène.

Le contexte national marqué par la pauvreté endémique, la démographie galopante, l’urbanisation et la création de nouvelles activités socio-économiques (site d’or, besoins domestiques, champs de coton etc.), entraine une aggravation du phénomène de la traite et des pires formes de travail des enfants. La lutte doit s’intensifier à ce rythme, afin de proposer des stratégies appropriées à mettre en œuvre pour atténuer voir éradiquer la souffrance des enfants qui sont victimes ou exposés à ce fléau des temps modernes. 

Le projet Fonds Enfants, grâce à un effort considérable de la coopération germano-burkinabè pour cette quatrième phase, voudrait apporter sa modeste contribution à cette lutte aux côtés du gouvernement du Burkina Faso et des autres partenaires. La création de ce site web participe de notre devoir de rendre compte de nos activités, mais aussi de notre volonté et souhait de pouvoir partager avec vous nos expériences et connaissances acquises dans la lutte contre ce fléau au Burkina Faso.

Hamidou SEONE

 

Bourses d'études et de formations professionnelles

Des bourses scolaires pour permettre aux enfants défavorisés et vulnérables, de poursuivre leur cursus scolaire en toute quiétude de la 6ème à la 3ème. Former les jeunes et les doter de kits d’installation, gage pour leur réinsertion socioprofessionnelle.

 

Activités Génératrices de Revenus  

Les activités génératrices de revenus (AGR), une alternative efficace pour améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants en milieu rural.

Cantines scolaires 

Améliorer la situation nutritionnelle des élèves pour améliorer le taux de fréquentation et de leur maintien à l'école. La cantine scolaire, gage de maintien des enfants vulnérables dans le cursus scolaire.

Copyright © 2012 Fonds Enfants
. Hostgator coupons